Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Ambulances: les inégalités de coûts à l'intérieur du canton de Neuchâtel vont s'estomper

Les énormes différences de factures pour un transport en ambulance, dans le canton de Neuchâtel, vont s'estomper. C'est la conséquence indirecte du transfert à Lausanne du 144, la centrale des appels sanitaires urgents.

27 mai 2015, 18:15
Une ambulance du SIS des Montagnes.

Changements annoncés pour les coûts d'un transport en ambulance dans le canton de Neuchâtel. Ces changements, qui correspondent à une proposition de modification de la loi cantonale de santé, sont à mettre en lien avec le transfert, à Lausanne, du 144. A l'heure actuelle, les factures varient du simple au triple selon l'endroit où l'on habite.

La proposition émane du Conseil d’Etat, après consultation des communes les plus impliquées dans ce dossier: Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Val-de-Travers et Val-de-Ruz, où sont localisées les ambulances du canton.

Le gouvernement propose que le déficit d’exploitation des services d’ambulances soit réparti entre les communes, et donc les contribuables, selon le principe de la mutualisation. Une répartition qui serait beaucoup équitable qu’aujourd’hui.

Pour ce qui est des coûts facturés directement aux patients par les services d'ambulances, les acteurs du dossier ont décidé de négocier un tarif plus équitable pour toutes les régions du canton. Objectif: obtenir un tarif forfaitaire qui ne tiendrait plus compte des distances, ni des durées d’engagement de l'ambulance.

Davantage d'informations dans nos éditions payantes de vendredi.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias