Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Et les gagnants sont...

A la surprise des intéressés, ce sont deux Prix Gasser qui ont été attribués hier lors de l'ouverture de la cinquième Foire du livre. Son thème, «Déshumanisme», a été démenti par la chaleur de cette cérémonie Suspense... ce n'est pas un, mais deux Prix Gasser qui ont été décernés hier lors de l'ouverture de la cinquième Foire du livre du Locle. Le premier prix a été attribué à Gilbert Pingeon pour «Sous l'aile de la Petacci». L'auteur n'était pas là: il ne savait pas qu'il serait lauréat et devait assister au vernissage de son expo de peinture. René Neuenschwander, de Lecture et compagnie, a lu le début de ce récit.

10 sept. 2006, 12:00

Le second prix a été décerné à un ouvrage qui sortira en 2007 aux éditions G d'Encre: «Berlin...», un ouvrage de photos de Catherine Meyer, avec texte de Dominique de Riva. Catherine Meyer, prise de court, a exprimé aussi simplement que chaleureusement sa surprise et ses remerciements.

Le papier vivra!

Louis-Georges Gasser, éditeur heureux, en a profité pour lancer un vibrant hommage à la chose écrite: le papier, jugeait-il, n'était pas près de mourir!

Quant au coup de coeur de la Nèpe (organisatrice de la foire), il allait à «Suite citadine», de Laurent Guenat, illustré par Logovarda. Les auteurs ont présenté leur oeuvre accompagnés par l'accordéon de Gabriel Kisfaluly.

Cette année, la Foire du livre s'intitule «Déshumanisme», un thème repris par les orateurs qui ont tous exprimé leur gratitude au travail accompli par Pierre-Yves Eschler et Nino Settecasi, de la Nèpe, «les âmes de cette foire désormais institutionnelle», les saluait Patrice Allanfranchini. Ceux-ci, comme la Nèpe, cette grosse punaise d'eau qui pique, «ont piqué à vif l'intérêt de toute une région, et incité à la réflexion dans un monde qui glisse vers le conformisme».

Les plages des Canaries

«Ce thème de déshumanisme est malheureusement d'actualité», commentait le président de la ville Denis de la Reussille, citant ce qui se passait sur les plages des Canaries ou de Sicile. Et rappelait dans la foulée les votations du 24 septembre. «Je ne vous ferai pas l'offense de dire ce que je vais voter».

Le concours du meilleur accent neuchâtelois (lire notre édition du 2 septembre) a été présenté en play-back de façon hautement réjouissante.

Daniel Vogel, président de la commission culture du Kiwanis des Montagnes neuchâteloises, a présenté le premier (et certainement pas le dernier) Prix de l'Arc-Jeunes auteurs (pour les jeunes de 14 à 16 ans, et de 17 à 20 ans) et Prix du public (destiné aux 14-20 ans). Les textes doivent parvenir aux organisateurs jusqu'au 30 avril 2007. Les textes lauréats seront publiés chez G d'Encre et les prix seront décernés à la prochaine Foire du livre (voir www.foire-du-livre.ch).

Enfin, Barrigue a présenté en exclusivité un spectacle sur les dessous du dessin de presse. Une pinte de bon sang... et une jolie illustration du thème de cette cinquième Foire du livre. /CLD

Votre publicité ici avec IMPACT_medias