Décès de Gilbert Jan

C'est dans les Montagnes neuchâteloises, à un endroit qu'il avait choisi, que les cendres de Gilbert Jan, récemment disparu, seront déposées. Cet ancien imprimeur était profondément amoureux de cette région. Skieur émérite, longtemps patrouilleur au Service secours skieurs, il en connaissait toutes les pistes. L'automne, il en parcourait les monts et les vaux en quête de champignons.

07 févr. 2006, 12:00

Une impression de fermeté et une autorité naturelle se dégageaient de cet homme à la haute stature et à la chaleureuse poignée de main. Autant de qualités qu'il a mises à profit lors de sa longue carrière d'arbitre puis d'inspecteur d'arbitres.

Sa passion pour le foot l'a amené à présider le FC Ticino. Avec une remarquable générosité de coeur, ce grand sportif portait une attention particulière à la formation des jeunes footballeurs. Il a aussi été le professeur de ski de ses petits enfants et il en tirait une légitime fierté.

Gilbert Jan avait une fibre sociale très sensible. Dans sa profession, il avait l'oreille des patrons et l'écoute des ouvriers. Cette facette de sa personnalité l'a conduit à siéger sur les bancs du POP au législatif loclois. Toujours soucieux de s'engager socialement et bénévolement, cet homme très actif a fait partie de l'équipe des porteurs des repas à domicile.

C'est en quelques mois qu'il a développé la maladie qui a eu raison de son corps. / jcp