Réservé aux abonnés

Daniel Pauly ou la revanche d’un océanographe sur une enfance douloureuse à La Chaux-de-Fonds

Avant de devenir un océanographe renommé, Daniel Pauly a surmonté une enfance difficile à La Chaux-de-Fonds, dans une famille d’accueil qu’il appelle «les Thénardier». Parue l’an dernier, sa biographie, «Un océan de combats», relate l’histoire d’un garçon noir qui a pris une belle revanche sur la vie.
09 mars 2020, 18:55
Daniel Pauly a vécu les premières années de sa vie à La Chaux-de-Fonds, avant de devenir un biologiste marin renommé.

Rien ne destinait Daniel Pauly, né en 1946 des amours d’une ouvrière française et d’un GI afro-américain, à devenir un océanographe renommé. Surtout pas son enfance maltraitée dans une famille d’accueil, à La Chaux-de-Fonds.

«Les G. étaient de vrais ‘Thénardier’, ils me disaient toujours que j’étais paresseux. Cela a sûrement provoqué en moi une forme de résilience», reconnaît le professeur et chercheur principal de l’initiative ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois