Attention, on veut démolir!

28 mars 2008, 12:00

L'assemblée de l'Avivo (Association suisse de défense des rentiers et préretraités) du Locle a été résolument politique, mercredi, dans la grande salle du syndicat Unia. Un signe. Parce que son président, le «maire» Denis de la Reussille, a sauté le rapport annuel pour parler plutôt de la votation du 1er juin sur l'assurance maladie. En opposant un gros non au projet, qui, pour lui, marque la «démolition du principe de solidarité».

«L'Avivo n'a pas l'habitude de prendre position sur des sujets politiques, sauf quand ils touchent ses membres», a-t-il commencé. C'est le cas de l'article constitutionnel «Qualité et efficacité économique dans l'assurance maladie», le contre-projet des Chambres fédérales à l'initiative UDC «Pour la baisse des primes d'assurance maladie dans l'assurance de base», retirée. «S'il passe, les assurés ne pourront plus choisir leurs soignants, il y aura une réduction des prestations de base et ce sera les pleins pouvoirs aux assureurs», a martelé le président. Même l'Etat - celui de Neuchâtel contribue à l'assurance-maladie à hauteur de 100 millions, a cité Denis de la Reussille, de mémoire - «n'aurait «plus un mot à dire».

L'Avivo suisse, neuchâteloise et en l'occurrence locloise montera au créneau, contre ce projet fédéral «bricolé». «Parlez-en à vos voisins, à votre famille», a enjoint Denis de la Reussille. «Nous ferons tout pour que cette modification constitutionnelle soit refusée.»

La suite de l'assemblée a été beaucoup plus statutaire. L'Avivo, 431 membres, en a perdu plus qu'elle n'a fait d'adhésions. Une campagne de recrutement visera les 63-65 ans. Le comité sortant a été réélu en bloc, avec l'entrée de Josiane Montandon. La course de printemps aura lieu le 18 juin à la vallée de Joux, celle d'automne est abandonnée au profit des célébrations du cinquantenaire du Club des loisirs. La fête de Noël est agendée au 29 novembre. Pour cet événement, l'Avivo a dépensé l'an dernier près de 7000 fr., soit plus de la moitié de son budget. Mais l'assemblée a félicité le comité qui se dépense, lui, sans compter... /ron