Ma recette de Noël: la touche italienne

Cinq collaborateurs d’«ArcInfo» se sont mis aux fourneaux pour vous présenter leur recette fétiche. Sylvie Balsiger, responsable de l’équipe des porteurs de journaux, propose ses boudinis à la ricotta, prosciutto crudo et leur sauce, accompagnés de risotto aux trois légumes.

12 déc. 2019, 05:30
Boudino au prosciutto crudo et ricotta et sa sauce, accompagné de risotto aux légumes, c'est la touche italienne pour Noël de Sylvie Balsiger.

La cuisine pour Sylvie Balsiger, responsable de l’équipe des porteurs d’«ArcInfo», «c’est un truc de famille! Mon père était boucher et le dimanche, il se mettait aux fourneaux toute la journée.» Un héritage qu’elle perpétue avec une touche personnelle: une affinité gustative pour les saveurs italiennes, raison pour laquelle elle vous présente ici ses boudinis à la ricotta et prosciutto crudo et leur sauce, accompagnés de risotto aux trois légumes.

Sous le nom «boudino» se cache une poitrine de poulet fendue et ouverte, recouverte de jambon cru (prosciutto) et de ricotta, qui sera enroulée bien serrée, sous la forme d’un petit boudin.

Ricotta, prosciutto, risotto, boudino… Les noms des ingrédients de cette recette festive rebondissent sur les lèvres et on l’imagine conférer une sorte d’énergie à l’ambiance de Noël. D’ailleurs, «la recette est prompte à la réalisation, on passe tellement peu de temps en cuisine qu’on arrive à ouvrir les cadeaux tous ensemble», sourit notre cordon-bleu, qui a même été vainqueur de l’émission «Al dente» de la RTS en 2017.

Il est vrai que la confection des boudinis et de son accompagnement est rapide, mais la technicité de la recette pourrait freiner certaines velléités gastronomiques. Sylvie conseille d’ailleurs de confier les poitrines de poulet aux mains expertes du boucher, qui pourra les ouvrir et les aplatir en connaissance de cause. Ainsi, le cuistot qui sommeille en vous pourra ensuite enrouler bien serrées ces pièces garnies selon la recette, puis fermées à l’aide de cellophane et plongées dans l’eau frémissante, «comme un gros bonbon», explique la cheffe. A vos marmites!