Lugano remporte la finale de la Coupe de Suisse de basketball 79-61 face à Union Neuchâtel

Les joueurs de Lugano ont battu Union Neuchâtel en finale de la Coupe de Suisse de basketball, ce samedi à Fribourg. Les Tigers de Lugano remportent leur troisième Coupe de Suisse en 5 ans.

11 avr. 2015, 21:33
Enttaeuschte Neuenburger Spieler nach dem verlorenen Herren Basketball Cupfinal 2015 zwischen Union Neuchatel Basket und Lugano Basket am Samstag, 11. April 2015, in Fribourg. (KEYSTONE/Thomas Hodel)

Les hommes d'Andrea Petitpierre ont forcé la décision dans le troisième quart-temps d'une rencontre dont le niveau de jeu fut plutôt décevant. Menés 43-42 après 23'50'', ils "tuaient" le match en réussissant un partiel de 20-4 pour conclure cette troisième période avec une marge de 15 points (47-62).

Une première pour Petitpierre

"Nous n'avons pas su concrétiser au cours d'une bonne première mi-temps. Nous aurions pu mener de 8 ou 10 points à la pause", expliquait l'entraîneur d'Union Manu Schmitt, dont l'équipe ne comptait qu'une longueur d'avance à la mi-match (39-38) après avoir encaissé un sec 0-8 dans les derniers instants. "Nous avons déjoué en attaque en deuxième mi-temps. Mais c'est avant tout Lugano qui a gagné cette finale", tenait à souligner le technicien français.

"Cela n'aurait peut-être pas été la même histoire si nous nous étions retrouvés menés de 8 points à la pause", concédait quant à lui le coach de Lugano Andrea Petitpierre. "Mais ce que nous avons fait dans la dernière minute de la première mi-temps nous a beaucoup aidés pour la suite", poursuivait le Tessinois, qui a enfin connu la victoire en Coupe de Suisse après avoir subi deux échecs dans ses deux premières finales.

Touré et Badji déçoivent

Union Neuchâtel a payé au prix fort le jour sans de ses deux intérieurs sénégalais. Habitués des "double double", Babacar Touré et Pape Badji n'ont cumulé que 12 points (6 chacun) et 12 rebonds (dont 5 dans un ultime quart temps qui ne fut que du remplissage). Les 20 points d'Ivan Kuburovic et les 15 de Brian Savoy n'ont pas suffi dans le camp neuchâtelois.

"Nous avons très mal joué en deuxième mi-temps. En fait, nous n'avons pas défendu. Et dans le même temps, ils ont connu une grande réussite au tir", lâchait Pape Badji, qui reconnaissait que son équipe avait "un peu baissé les bras" en fin de partie. "Lugano a très bien défendu à l'intérieur, en effectuant souvent des prises à trois", poursuivait le Sénégalais.

"Nous avons fait la différence à l'intérieur. Nous sommes parvenus à éloigner Touré et Badji du cercle", expliquait d'ailleurs le pivot luganais Jonathan Dubas. "Et tout le monde sait shooter dans notre équipe. Quand nous parvenons à trouver le bon rythme, cela devient dur pour notre adversaire", poursuivait l'international suisse, lui-même auteur de trois paniers primés cruciaux dans cette partie.

Un grand Stockalper

Lugano a donc livré un match plein. Les Tigers ont pu compter sur un Derek Stockalper omniprésent. Auteur de 14 points, 8 rebonds, 6 passes décisives et 3 interceptions, le capitaine luganais fut l'homme du match. Il a notamment tenu la baraque dans une première mi-temps où Union Neuchâtel avait légèrement dominé les débats, inscrivant 12 points dans les vingt premières minutes. Antonio Ballard (20 points, 7 rebonds) a également brillé.

Les Tigers, qui ont conquis leur neuvième trophée en six saisons - Derek Stockalper fut à chaque fois de la fête - ont surtout pu s'appuyer sur la réussite de leurs artilleurs. Matt Schneidermann inscrivait ainsi trois paniers à 3 points consécutifs dans le dernier quart-temps, le troisième permettant à Lugano de prendre 20 longueurs d'avance et de se mettre définitivement à l'abri à 3'39'' du terme (55-75).