Réservé aux abonnés

Vendangeurs étrangers moins nombreux pour un millésime qui s’annonce d’exception

Les vendanges ont commencé la semaine dernière et vont s’achever ces prochains jours. La qualité du vin s’annonce exceptionnelle. Coronavirus oblige, les vendangeurs qui emploient passablement d’étrangers habituellement ont revu leurs engagements à la baisse.
24 sept. 2020, 12:00
Dans le parchet de vigne de Colombier du domaine saint-blaisois Saint-Sébaste.

«C’est une année incroyable! Si chacune devait s’annoncer comme celle-ci, je signe de suite», s’exclame Christian Fellmann, de la Cave des Lauriers, à Cressier, qui s’extasie devant la qualité du raisin. Du côté des vendangeurs, par contre, pandémie oblige, les viticulteurs qui emploient habituellement beaucoup de main-d’œuvre étrangère ont revu leurs quotas à la baisse.

«On a plutôt recruté local», relève Jean-...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois