Une foule de personnalités célèbrent l'inauguration de Microcity à Neuchâtel

Microcity a été inauguré ce jeudi par une foule de personnalités. Conseil d'Etat et Conseil communal in corpore ont notamment assisté à l'événement. "Ce canton a osé faire preuve de vision", a lancé Patrick Aebischer, président de l'EPFL.
08 mai 2014, 15:30
Patrick Aebischer, centre gauche, président de l' EPFL et la conseillère d'Etat neuchâteloise Monika Maire-Hefti, centre droite, coupent le ruban devant les architectes Emmanuel Rey, gauche, et Cyril Baumann, droite, lors de l'inauguration de Microcity.

Propriété de l'Etat de Neuchâtel, le bâtiment de Microcity est mis à disposition de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) et de Neode, le parc scientifique et technologique neuchâtelois Neode. Les travaux ont démarré en 2011, pour un investissement total de 71 millions de francs assumés par l'Etat et la Banque cantonale neuchâteloise.

Comme nous l'avons déjà écrit, onze chaires cohabiteront dans le bâtiment. Une douzième sera bientôt implantée: "Je m'y engage!" a assuré Patrick Aebischer, ajoutant: "Neuchâtel possède un instrument unique pour le développement de la microtechnique, qui fait partie de l'ADN de la région". Pour l'EPFL, Neuchâtel a fait figure de pionnier dans la constitution d'antennes cantonales.

"Tout commence maintenant", s'est réjoui le président du Conseil communal de Neuchâtel Olivier Arni à l'heure des discours, rappelant que la Ville de Neuchâtel s'était engagée "avec conviction pour la réussite de Microcity". Conseillère d'Etat et cheffe du Département de l'éducation et de la famille, Monika Maire-Hefti a quant à elle rappelé, non sans émotion, l'ambition de faire du pôle d'innovation de Neuchâtel "le lieu où l'idée devient produit", évoquant non seulement l'écrin Microcity - le bâtiment - mai surtout le diamant qui brille à l'intérieur - la recherche et ceux qui la mènent.

Enfin, président de Neode, l'ancien industriel Nicolas Wavre s'est félicité que les jeunes chercheurs rêvent aujourd'hui de fonder des start-up. "Lorsque j'étais à l'EPFL, en 1970, seuls 4% des étudiants envisageaient de créer leur entreprise." Et d'exhorter chaque personne ayant un projet à contacter Neode: "N'attendez pas qu'on vous offre un job, créez-le vous-même!"

Les quelques 250 invités ont ensuite pu découvrir le bâtiment, réalisé par l'entreprise totale Erne-Bauart en deux ans, et découvrir les laboratoires.

Allez-y samedi!

Ce samedi 10 mai, les Neuchâtelois sont invités à une grande journée portes ouvertes de 10h à 17h. Animations, conférences et visites guidées sont au programme.