Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une cure de rajeunissement

L'hôtel Jean-Jacques Rousseau a changé de propriétaire. Il est en cours de rénovation. Réouverture programmée pour le 10 février L'hostellerie Jean-Jacques Rousseau, tout près du port de La Neuveville, a changé de propriétaire le 1er janvier. Acheté par la société Thomke Invest SA, il subit actuellement une cure de rajeunissement et rouvrira ses portes le 10 février.

15 janv. 2006, 12:00

Propriétaire de l'établissement jusqu'au 31 décembre dernier, Jean-Pierre Tschäppät a dû finalement se résoudre à le vendre à l'acheteur qui s'y intéressait depuis de longs mois.

Hôtel et restaurant ont donc été acquis par la société Thomke Invest SA, créée par Ernest Thomke, ancien directeur d'ETA Granges et dont le nom est lié étroitement à la création de la Swatch, mais aussi au redressement de diverses autres entreprises. Son fils, Manuel Thomke, a pris la direction de l'établissement, en partenariat avec Olivier Tura.

Pour l'heure, l'hôtel Rousseau est en pleins travaux et, par conséquent, momentanément fermé. Un rafraîchissement des diverses salles de l'établissement est entrepris, sans grands bouleversements intérieurs. Ces travaux devraient être terminés le 10 février, date à laquelle l'hôtel (qui comporte 23 chambres) et le restaurant devraient rouvrir leurs portes au public.

Les Neuvevillois qui choisiront alors la table de Jean-Jacques Rousseau apprécieront peut-être le fait que travaillera alors aux fourneaux un enfant du pays, Sébastien Teutsch, fils du viticulteur de Chavannes, Heinz Teutsch. / ATH

Votre publicité ici avec IMPACT_medias