Un oui unanime au budget 2019 de Cressier

Les conseillers généraux de Cressier acceptent à l’unanimité le budget 2019 et son excédent de charges d’un quart de million de francs.

19 mars 2019, 12:57
Une vue de Cressier et son vignoble.

Certainement la dernière du canton à se prêter à l’exercice, la commune de Cressier s’est dotée lundi soir de son budget 2019. Les conseillers généraux ont accepté à l‘unanimité les prévisions sur le ménage communal. Celles-ci tablent sur un excédent de charges de 248’000 francs.

La présentation si tardive de ces chiffres à Cressier est due «aux turbulences qu’a connues le Service de comptabilité l’an dernier. Elles ont impacté la rédaction du budget», a rappelé Brigitt Gyger.

La cheffe de groupe PLR a évidemment déploré le déficit annoncé tout en relevant que la perte de quelque 50’000 francs au titre de la péréquation financière équivaut à un point d’impôts. La présidente de section des libéraux-radicaux a conclu en manifestant son inquiétude: «Nous sommes tributaires d’une politique cantonale qui met à mal notre fortune.»

L’autre force politique de Cressier (les socialistes) a relevé la gestion de l’exécutif, applaudi à la maîtrise des charges et salué la prudence du Conseil communal en matière de revenus. «Voter le budget en mars n’est pas un réel problème», a relativisé André Grandjean.

Retards absorbés

Le conseiller communal Michel Veillard a précisé que les retards enregistrés ces derniers mois au Service de comptabilité sont pratiquement absorbés. «Les comptes 2018 seront présentés lors de la séance du 20 juin, soit dans les délais légaux», a précisé le responsable des Finances.

Les élus ont également accepté à l’unanimité la création d’un trottoir le long de la route de Troub. Cette réalisation peut être englobée dans le crédit de 185’000 francs déjà accordé pour l’aménagement d’arrêts de bus aux Sansfoin et la construction de deux autres trottoirs le long de la route cantonale et au bas de la rue du Château.