Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un crédit pour Chaumont

L'exécutif demande 360.000 francs pour rénover le plus petit et le plus haut des collèges primaires de la commune Le budget des investissements de la Ville de Neuchâtel pour 2006 prévoyait une dépense de 170.000 francs pour la rénovation du collège de Chaumont. Aujourd'hui, le Conseil communal pense cependant qu'il faudra plus du double, soit 360.000 francs. Le Conseil général décidera lundi prochain s'il veut bien lui accorder ce montant.

07 juin 2006, 12:00

Actuellement et depuis longtemps, le collège abrite une seule classe, qui comprend des enfants de la première à la cinquième année. Le bâtiment comprend également un appartement, vacant depuis 2003, ainsi qu'une chapelle.

Avec 100.000 francs, le remplacement des fenêtres actuelles par des fenêtres en bois-métal avec verre isolant forme le plus gros poste du devis estimatif. Plusieurs autres travaux devraient avoisiner 20.000 francs: la mise de l'installation électrique aux normes fédérales actuelles, la création d'une détection feu, la pose d'une nouvelle chaudière et de vannes thermostatiques sur les radiateurs. Aux yeux du Conseil communal, ces travaux expliquent largement pourquoi le prix de l'ensemble prendra l'ascenseur par rapport aux premières estimations.

Moins de gaz

Le rapport à l'appui de la demande de crédit relève cependant que l'opération prévue comprend la réhabilitation d'une bonne partie de l'appartement, le reste ayant été transformé en 2003 en locaux scolaires. Cette réhabilitation permettra de réaliser un logement en duplex qui devrait dégager un revenu locatif de 16.000 francs par an.

L'exécutif assure que les travaux respecteront les critères du développement durable sur les plans économique, social et environnemental. Sur ce dernier point, il relève que, sans être considéré comme un véritable assainissement énergétique, ils permettront de faire passer la consommation de gaz de 14.000 à 10.500 mètres cubes par an.

Aujourd'hui, le collège de Chaumont, qui date de 1876, engendre des charges financières de 8364 francs par an. Une fois rénové, ces charges s'élèveront à 38.554 francs. Dont il faudra déduire le loyer de l'appartement pour déterminer le bilan financier global de cette rénovation. / JMP

Votre publicité ici avec IMPACT_medias