Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Trois fois non pour les Longins

25 févr. 2008, 12:00

Le président de commune Thierry Lardon et l'auteur du référendum Pierre Staub s'y attendaient: les électeurs de Cornaux ont rejeté hier les trois objets dont l'acceptation aurait permis la réfection et l'élargissement du chemin des Longins.

Etant donné le lien entre le crédit de réfection de 985 000 francs et les deux acquisitions de terrain, les trois objets ont donné lieu à des scores quasiment identiques: un peu plus de 75% de non et près de 25% de oui. La participation a atteint 51,43 pour cent.

«La netteté du score me surprend quand même», a indiqué hier Pierre Staub. «Mais c'est simplement le bon sens qui a repris le dessus.» Pour sa part, Thierry Lardon, qui ne se représentera pas aux prochaines élections communales, constatait, un peu désabusé: «C'est comme ça sur tous les dossiers.»

Thierry Lardon et Pierre Staub s'accordent cependant sur un point: le sort du dossier des Longins a largement été influencé par la gestion de la question de la rue du Vignoble, située en contrebas. «C'est sur elle qu'il fallait investir», assure ainsi Pierre Staub. «Elle compte 20 fois plus d'habitants que les Longins.»

Le 1er juillet 2007, les électeurs de Cornaux avaient cependant refusé à 67% une liaison entre la rue du Vignoble et le chemin des Martinettes. Cornaux est-il toujours gouvernable? /jmp

Votre publicité ici avec IMPACT_medias