Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Tic et Tac, les mascottes de Cressier pour marquer la Fête des vendanges

Trois chars et les écureuils Tic et Tac promouvant la Fête du vin nouveau. Commune d'honneur de la Fête des vendanges de Neuchâtel, Cressier a choisi de taper fort.

21 août 2009, 08:06

«Tic-tac, l'heure est à la fête!», tel est le thème de l'édition 2009 de la Fête des vendanges de Neuchâtel (FDV) qui se déroulera du 25 au 27 septembre. Invitée d'honneur, la commune de Cressier promet, elle, d'être à l'heure. Si son logo officiel évoque un réveil, chars et déguisements se détourneront des aiguilles.

Pour les Cressiacois, ce sont Tic et Tac qui s'en iront à la Fête... du vin nouveau de Cressier. Les deux fameux écureuils de Disney promouvront certes Bacchus, mais par le biais de la fameuse fête villageoise et non par celui de la grand-messe citadine. Petit tour d'horizon de ce que réserve la commission d'organisation présidée par Roland Simonet et les quelque 700 bénévoles

Le(s) char(s)

«Je veux que tous les spectateurs du corso fleuri puissent dire: la commune d'honneur, c'était Cressier!» Jacques Hämmerli, concepteur du char (construit par le menuisier Paul-Henri Burgdorfer) de la commune d'honneur a décidé de frapper un grand coup. Ce ne sont ainsi pas moins de trois chars représentatifs de Cressier qui défileront le dimanche de la Fête des vendanges.

Dédié à la vigne, le premier suivra la fanfare L'Espérance et sera entouré des écoliers du village. Tic et Tac, version géants, se tiendront sur le deuxième char, tandis que le troisième présentera le château de Cressier et la maison Vallier. Selon la rumeur, un quatrième char pourrait même venir s'ajouter aux précédents. «La surprise du cortège», sourit mystérieusement Jacques Hämmerli.

Afin d'honorer l'ultime corso fleuri de Suisse, le concepteur des chars a choisi d'orner Tic et Tac de dahlias. «Mais pas avec des dahlias belges, comme le seront les autres chars! (réd: notre édition du 31 juillet)», insiste-t-il. «Je travaillerai avec d'anciens bulbes de Claude Botteron!»

Car Jaques Hämmerli tient aux traditions. Loin d'être novice dans le domaine de la construction des chars, il a, neuf ans durant, conçu celui de la Chambre neuchâteloise d'agriculture et de viticulture (Cnav). Une passion familiale puisque son père Roland avait déjà réalisé le char de Cressier, hôte d'honneur de la FDV en 1966.

Les costumes

Tic et Tac vivant dans les bois, les écoliers de Cressier se mueront en bolets, amanites tue-mouche et autres libellules. En honneur aux sept encaveurs du village, certains se déguiseront aussi en grappes de raisin. Emmenée par Sandra Geiser et Sandrine Blank, une équipe constituée d'une dizaine de femmes, est à pied d'œuvre pour découper et coudre les costumes.

La tente

Quelque 350 bénévoles œuvreront trois jours durant sous la tente officielle, décorée aux couleurs de Cressier. Responsable des infrastructures, François Rochat dévoile déjà les mets qui y seront servis. «Nous avons choisi de proposer les spécialités de la Fête du vin nouveau». Soit des tommes braisées, des steaks vignerons, mais aussi des tranches de porc, des saucisses, des frites et des salades. «Nous préparerons même un sorbet maison à la berudge. Je suis en train de récolter les fruits...», soupire François Rochat. Du côté du bar, les vins des encaveurs du village ne manqueront pas. La Jeunesse proposera également son fameux cocktail, le Poussin qui tue.

L'information

Un tout ménage édité en 20 000 exemplaires sera distribué de La Neuveville à Neuchâtel. /FLV

Votre publicité ici avec IMPACT_medias