Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Signalisation obsolète

04 oct. 2011, 06:45

Les conseillers généraux de Neuchâtel diront le 17 octobre s'ils donneront leur feu vert au renouvellement de la centrale de signalisation lumineuse et au remplacement d'un équipement d'un carrefour. Le tout pour un crédit de 390'000 francs. Le montant respecterait l'enveloppe du budget des investissements, qui s'élève à 395'000 francs, précise l'exécutif dans son rapport.

La centrale, située dans les locaux du corps de police, faubourg de l'Hôpital, gère la quinzaine d'armoires de commande exploitées par la Ville pour les feux de signalisation routière. Elle permet de gérer les flux de trafic aux carrefours. Installée en 1965, la centrale se résumait à un simple pupitre de contrôle visuel de l'état général de fonctionnement des deux ou trois carrefours d'alors. Dans l'extension de ses équipements, une centrale de commande avait été installée en 1971.

Anticiper les besoins

Régulièrement mises à jour, les installations sont devenues obsolètes en regard du développement technologique, décrit le Conseil communal: «La nouvelle centrale facilitera ce travail dans la mesure où il serait possible de gérer (...) la signalisation lumineuse dans un périmètre potentiellement plus large que celui de la seule ville de Neuchâtel. En ce sens, nous anticipons quelque peu une gestion moderne de la circulation répondant aux besoins futurs de l'agglomération.»

Il sera aussi question de remplacer l'armoire située au Jardin anglais, qui commande la traversée piétonne entre l'avenue du 1er-Mars et la rue J-.J.-Lallemand. / ssa

Votre publicité ici avec IMPACT_medias