Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Saison en dents de scie

«En juillet, la fréquentation a même été meilleure que lors de la canicule de 2003. Par contre, en août, ce fut la catastrophe!», s?exclame Mario Zanetti, directeur des piscines du Nid-du-Crô, à Neuchâtel. Fermée depuis le 10 septembre, la piscine extérieure a attiré 44.000 baigneurs durant les grosses chaleurs.

22 sept. 2006, 12:00

Si l?on ne peut parler d?affluence record, il faut cependant remonter à 1995 pour dépasser cet impressionnant nombre d?entrées. Fraîcheur et grisaille obligent, seuls 10.000 téméraires se sont, par contre, hasardés à faire trempette durant le mois d?août. «Ça n?était déjà pas terrible en août 2005, mais alors là, c?est encore bien pire!», soupire le directeur des lieux. Avant de préciser que, malgré cet été en dents de scie, les piscines du Nid-du-Crô ont comptabilisé quelque 10.000 entrées de plus que durant la saison précédente. Président de la fondation de la piscine du Landeron, Roland Weber corrobore les dires de Mario Zanetti. «Nous avons fait notre saison du 9 juin au 31 juillet.» Si 33.000 visiteurs ont franchi, au total, le portail de la piscine du Landeron, contre 39.000 l?année précédente, seuls 2000 baigneurs se sont présentés, en août, à la caisse. / flv

Votre publicité ici avec IMPACT_medias