Saint-Blaise: baisse des impôts de deux points et vente du téléréseau soumises au législatif

Saint-Blaise enchaîne les exercices positifs. Le budget 2020 n’y déroge pas, si bien qu’une baisse des impôts sera proposée jeudi au législatif.

11 déc. 2019, 15:44
Téléréseau et impôt foncier seront notamment au menu de la séance du conseil général de Saint-Blaise ce jeudi 12 décembre 2019.

Depuis cinq ans, la commune de Saint-Blaise enregistre des exercices comptables bénéficiaires. Elle dispose d’une fortune de 7 millions de francs, s’attend à un bouclement positif des comptes 2019 et présente un budget 2020 équilibré: 27 600 francs d’excédent de revenus, sur un total de charges de 19,6 millions. N’en jetez plus… Il est temps de baisser les impôts, estime le Conseil communal.

Jeudi soir 12 décembre, les conseillers généraux se prononceront sur ce budget. Mais en fin de séance seulement. Auparavant, les élus saint-blaisois débattront d’une baisse de deux points d’impôt en faveur des personnes physiques. Le passage de 66 à 64% du barème de référence entraînerait un amoindrissement des recettes fiscales estimé à 322 000 francs par année (sans incidence sur le budget 2020).

Un impôt pour un autre

En contrepartie, les élus se pencheront sur l’extension de l’impôt foncier aux personnes physiques – les institutions de prévoyance et les personnes morales y sont déjà astreintes. Ce nouvel impôt devrait rapporter 450 000 à la commune, dont 290 000 viendraient des contribuables nouvellement imposés.

Par ailleurs, Saint-Blaise est également gagnant au chapitre de la péréquation des charges. Avec la nouvelle donne cantonale, la commune voit sa facture réduite de 537 400 francs.

Vente du téléréseau

Le Conseil communal de Saint-Blaise souhaite par ailleurs vendre son téléréseau au câblo-opérateur Vidéo 2000. L’exécutif redoute d’affronter un nouveau cycle d’investissement, tandis que la jeune génération semble se désintéresser du produit. Entre 2008 et 2019, Saint-Blaise a enregistré un reflux du nombre d’abonnés: ils sont passés de 1300 à 880 (48% des ménages de Saint-Blaise).

Video 2000 offre 1150 francs pour la reprise de chaque abonnement, soit un total d’un million de francs. L’exécutif propose soit d’affecter ce montant à la fortune communale, soit d’acheter des actions de Video 2000. En dépit du manque d’attrait relevé, le câblo-opérateur neuchâtelois semble rester un placement sûr aux yeux du Conseil communal.

Lors de cette même séance, les élus se prononceront sur une demande de crédit de 214 000 francs pour les réseaux des Services industriels. Et un autre, de 140 000 francs, pour les routes et murs communaux.