Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Non, Bernard Matthey ne se taira pas!

Rhabillé pour l'hiver après sa veste des dernières élections communales, l'ancien membre de l'exécutif revient sur son mandat et dévoile un avenir où il compte bien peser.

16 juin 2012, 00:01
data_art_6132174.jpg

Agaçant et fort en gueule, Bernard Matthey heurte. Son franc-parler lui a d'ailleurs joué un mauvais tour. Après avoir siégé six ans à l'exécutif de Rochefort, le gamin des Ponts-de-Martel et ancien député, n'a pas été réélu au Conseil général. Son parti, le PLR, ne lui a pas tendu la main et lui a préféré Damien Humbert-Droz, déjà député et président cantonal. Ironie du sort, c'est le grand-père de ce dernier qui avait poussé le libéral Bernard Matthey à entrer en politique, voilà 25 ans.

Malgré son habitude à ne pas être élu haut-la-main - l'aventure au Grand Conseil s'était même terminée sur le seuil du parlement cantonal en 2005 -, l'habitant de Montézillon a été déçu par ce désaveu. A 67 ans, Bernard Matthey n'entend pas débuter une carrière de dictateur. L'admirateur de Charles de Gaulle, de Tintin et de Babar, "Jean de Brunhoff croque la bourgeoisie de l'entre-deux-guerres...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias