Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Rentrées fiscales en baisse

04 mai 2011, 04:15

«Il y a deux façons de voir ces comptes. La négative: l'exercice est déficitaire; et, la positive: le résultat est moins mauvais que prévu», résumait un représentant socialiste du Conseil général de Colombier, réuni en séance lundi soir. Ses collègues ont choisi le positivisme puisque les comptes 2010 ont été approuvés à l'unanimité.

Moins mauvais que prévu car l'exercice se solde par un excédent de charges de 820 000 francs, amélioré de 800 000 francs par rapport au budget. Une amélioration qui provient essentiellement d'une diminution de charges sur différents postes notamment l'école primaire. Quant à la fortune, elle diminue et s'établit à 4,2 millions de francs.

Mais ce qui a beaucoup inquiété Vievolette Germanier, conseillère communale en charge des Finances, c'est une perte de 2 millions de francs dans la masse imposable sur les revenus des personnes physiques. «Nous ne savons pas encore l'expliquer [cette perte] mais je me suis adressée au Service des contributions pour comprendre au plus vite», a tenté de rassurer celle qui est également présidente de la commune. Il pourrait s'agir de gros contribuables qui ont quitté Colombier ou qui sont désormais au chômage.

Cette perte de masse imposable sur les revenus se traduit par une diminution des recettes fiscales de près de 650 000 francs. Elle est partiellement compensée par une augmentation de la masse imposable sur la fortune de 14 millions qui se traduit par une augmentation des recettes fiscales sur ce chapitre de 165 000 francs. D'autre part, une récupération sur fraudes fiscales de plus d'un quart de million compense également la perte d'impôts sur le revenu.

Par ailleurs, trois demandes de crédits ont été acceptées. La première, pour un montant de 38 000 francs, concernait la pose de protections antichute devant les fenêtres de classes du collège des Vernes, de sorte que celles-ci passent d'une hauteur de 78 centimètres à plus d'un mètre. Elle a fait l'unanimité. Les deux autres, d'un montant total de 217 000 francs, portaient sur le remplacement de conduites d'eau. gve

Votre publicité ici avec IMPACT_medias