Rencontre expresse avec Fatboy Slim dans les loges de Festi'neuch

Fatboy Slim, c'est un Anglais de 51 ans qui a participé à l'envolée fulgurante de la musique électronique. Père du célèbre "Right Here, Right now", il nous a répondu avec modestie et bonne humeur.
07 août 2015, 15:31
Fatboy Slim, anglais, 51 ans, star de l'électro et très bon type.

Imaginez. Vous avez créé une chanson que (presque) tout le monde connaît, votre carrière a débuté il y a plus de 20 ans et vous êtes toujours en train de parcourir le monde pour séduire des foules de spectateurs en folie. Eh bien, c'est la vie de Fatboy Slim, DJ anglais de 51 ans.

Avec son titre "Right Here, Right Now", il a réussi l'exploit d'infiltrer les boîtes de nuit du monde entier. Alors, ça fait quoi? "Je ne suis pas vraiment le père de cette chanson, tu sais. Je ne suis qu'une partie de l'histoire de la musique et mes influences black music y sont pour beaucoup". Revers de la médaille, on imagine que cette chanson est très demandée en concert? "Oui, mais je ne la joue presque plus. En tout cas pas dans sa forme originale. Je suis un peu lassé", lance la star avec un immense sourire et un accent anglais à couper au couteau.

Créer depuis le néant

La carrière solo de Fatboy Slim a débuté en 1997. Une époque où la musique électronique en était encore à ses balbutiements. Comment fait-on, dès lors, pour créer un style musical? "J'ai toujours aimé la black music. Mais comme je suis blanc, c'était un peu compliqué. Les débuts c'était vraiment fun, car avec les samples, on faisait ce qu'on voulait. Du coup, plus besoin de faire semblant d'être noir pour faire la musique qui me plaisait", lance l'artiste avec humour.

"A l'époque, il n'y avait pas de code dans l'électro. On faisait vraiment ce qui nous plaisait et c'était fun! C'était le far west et c'est précisément ce qui était excitant!" Mais la véritable fierté de l'artiste, c'est d'avoir pu rendre accessible à tous, une musique a priori de niche. "Les gens, quand ils me critiquent, disent que je fais de l'électro pour les gens qui ne connaissent pas l'électro. C'est censé être une critique, mais moi, je le prends comme un compliment". 

Et un petit clin d'oeil aux Neuchâtelois pour la route! "Faire des blagues en français, génial"!