Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Pour en finir avec les tags

Tags et graffitis souillent les murs de Neuchâtel. La Noble Grand?Rue des Hôpitaux lance un appel aux élus de la Ville pour qu?ils trouvent une solution à ce problème.

01 sept. 2007, 12:00

Dans un courrier qu?il leur a adressé, Jean-Jacques de Reynier, avoyer de la confrérie, se dit convaincu que «l?on pourrait trouver des solutions, même sans argent.»

Le c?ur de sa proposition: «convaincre, au moyen d?une puissante campagne d?information générant volonté et enthousiasme, la population et les propriétaires d?immeubles de nettoyer ou de faire nettoyer leurs façades [...] du moins celles qui donnent sur la voie publique». Il faudra aussi «inciter les propriétaires à toujours porter plainte.»

L?avoyer propose que cet élan porte ses fruits à la fin de l?année déjà, pour que la ville se présente sous ses plus beaux atours en 2008, année de l?Eurofoot: «Il faudrait quand même que la ville soit présentable à cette occasion».

Il note également que «beaucoup d?immeubles souillés par les graffitis sont propriétés des pouvoirs publics» et estime que «l?Etat et la Ville [...] devraient donner l?exemple.

Or, le sujet préoccupe aussi le Conseil communal, indique Valérie Garbani, en charge de l?Urbanisme. «Si nous pouvons nous le permettre financièrement, nous prévoyons d?inscrire une nouvelle ligne au budget 2008 pour ce poste, à hauteur de 200.000 francs.» Quant à informer et à inciter, pourquoi pas, «bien que l?on puisse douter de l?efficacité de telles démarches», conclut-elle. / lby

Votre publicité ici avec IMPACT_medias