Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Ouverture imminente du chantier

Décédé accidentellement, l'architecte Maurice Lack avait conçu le futur quartier du Pré-des-Noyers. Sa disparition ne devrait pas remettre en cause la réalisation de ce projet Le décès de l'architecte Maurice Lack dans un accident de voiture au Burkina Faso (notre édition d'hier) ne remet pas en cause la réalisation d'un quartier d'habitation écologique aux Pré-des-Noyers, dans le haut de Neuchâtel. C'est ce qu'a indiqué hier Denis Voirol, administrateur-délégué de la coopérative qui conduit ce projet.

19 févr. 2006, 12:00

«C'est sûr que nous allons, pour Maurice Lack, nous faire un plaisir de concrétiser son idée.» Denis Voirol ne parle pas en l'air: selon lui, il ne reste, avant de lancer les travaux, que quelques signatures à apposer sur divers contrats. «Le chantier devrait pouvoir s'ouvrir dans la première moitié de mars.»

Maurice Lack avait imaginé ce quartier de 19 villas mitoyennes et onze appartements au milieu des années 1990. Propriétaire du terrain, la Ville avait accordé assez rapidement un droit de superficie à la coopérative. Mais le projet avait ensuite avancé plutôt lentement, La Ville avait même dû, à deux reprises, prolonger son droit de réméré, de manière à conserver la possibilité d'annuler le droit de superficie, sans pour autant mettre en péril le projet.

Finalement, le permis de construire avait été accordé il y a deux ans. Depuis lors, l'actualité pétrolière a largement montré, selon Denis Voirol, que jouer la carte des économies d'énergie et du développement durable représentait «le bon choix».

Les clients potentiels sont apparemment du même avis: «Plus de la moitié des objets ont été prévendus sur plans», annonce l'administrateur-délégué. Les premiers habitants devraient entrer dans leurs nouveaux murs à fin avril 2007. / JMP

Votre publicité ici avec IMPACT_medias