Réservé aux abonnés

Neuchâtel: un artiste explore la génétique des nouveaux mondes et les possibles

Le photographe et plasticien neuchâtelois Reto Duriet expose ses œuvres récentes à la galerie du Griffon, à Neuchâtel. Visite en compagnie de l’artiste.
28 oct. 2020, 18:37
"Il n’y a pas de différence entre le naturel et l’artificiel, tout n’est qu’une subdivision d’un ensemble plus large", explique l'artiste plasticien Reto Duriet.

«La vie fonctionne comme un algorithme. Il n’y a pas de différence entre le naturel et l’artificiel, tout n’est qu’une subdivision d’un ensemble plus large, dont nous ne possédons qu’une information fragmentaire».

Pour qualifier son processus créatif, Reto Duriet, architecte de formation devenu plasticien, en appelle aux développements actuels de la science et aux fictions, qui s’y greffent volontiers. Avec lui, le vivant ou l’artefact deviennent alors les éléments primordiaux de cré...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois