Neuchâtel: la passerelle de l’Utopie en réfection

La passerelle de l’Utopie, à Neuchâtel, avait besoin d’un sérieux lifting. Elle est fermée au public durant trois semaines.
30 oct. 2020, 11:00
Un panneau signale l'interdiction d'accès.

Avec les statues de la Belle Epoque, c’est probablement l’endroit le plus photographié en ville de Neuchâtel: la passerelle de l’Utopie, qui surplombe le lac le long du quai Ostervald. Une passerelle qui est interdite d’accès depuis quelques jours.

La raison est toute simple. «Nous menons des travaux pour la sécuriser et la pérenniser», indique Antoine Benacloche, ingénieur communal. «Le tablier en bois méritait des travaux de réfection et il y avait une fissure dans le môle. La passerelle, en raison de l’humidité notamment, a subi l’usure du temps.»

Construite en 1991

Les travaux devraient durer trois semaines. Il en coûtera 126 000 francs. «C’est un montant important, mais si la passerelle est bien entretenue dans les années à venir, il ne sera pas nécessaire de mener de nouveaux travaux avant dix-quinze ans.»

La passerelle de l’Utopie, qui mène… là où l’imagination veut aller, a été construite en 1991 par un couple d’architectes zurichois dans le cadre des festivités du 700e anniversaire de la Confédération.
 

par Pascal Hofer