Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Neuchâtel ira à Berne défendre "son" TGV

La pétition franco-suisse pour la ligne à grande vitesse a récolté 20 000 signatures.

20 févr. 2013, 00:01
data_art_6823399.jpg

Il y a 165 ans, les révolutionnaires venus du Haut en finissaient avec l'Ancien Régime en prenant le château de Neuchâtel. Cette année, la célébration de l'acte fondateur de la République neuchâteloise se doublera symboliquement d'une descente sur Berne. Il ne s'agit pas cette fois de déloger les représentants honnis d'un prince étranger, mais de défendre la pérennité d'un moyen de transport auquel le canton n'entend pas renoncer: la ligne TGV Berne-Neuchâtel-Paris, menacée de fermeture par l'opérateur Lyria pour cause de non-rentabilité.

Pour passer le message, les Neuchâtelois marcheront sur Berne le 1er mars prochain. Emmenée par le conseiller d'Etat Claude Nicati et le conseiller communal de la Ville de Neuchâtel Olivier Arni, une importante délégation franco-suisse remettra aux autorités fédérales la pétition en faveur du maintien de la ligne TGV. En moins de deux mois, celle-ci a récolté 13 000 signatures, 20 000 si l'on ajoute les paraphes réunis...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias