Réservé aux abonnés

Neuchâtel: elle gagne son combat contre le parking du Seyon

Christiane Mercier-Lunke ne voulait pas d’un toit bétonné en dessous de chez elle. Après plusieurs années de procédure, elle vient d’obtenir gain de cause: le dernier étage du bâtiment qui abrite le parking du Seyon sera couvert de verdure. Récit.
09 nov. 2021, 11:00
Une dame, Christiane Mercier-Lunke, fait capoter à elle seule un projet du parking du Seyon.  Neuchâtel, le 2 novembre 2021 Photo: Christian Galley

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois