Réservé aux abonnés

Une ombre politique plane sur les cours d'été à Neuchâtel

On y vient toujours du monde entier pour apprendre le français. Baisse de fréquentation après le 9 février.
25 août 2015, 16:08
data_art_9269833.jpg

L'initiative du 9 février sur l'immigration aura fortement ébranlé le monde de la recherche sur bien des aspects. L'Université de Neuchâtel constate à nouveau les effets secondaires de cette votation.

Le Cours d'été de langue et civilisation françaises accueille chaque année de nombreux étudiants faisant le déplacement pour apprendre ou perfectionner leur français. "Ces élèves, en provenance d'une trentaine de pays différents, seront sensiblement moins nombreux cette année" , estime le directeur du Cours d'été Philippe Péter. Selon lui, la raison est politique. " On en est convaincu. Les cou...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois