Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Une jeune fille est décapitée à Valangin: nouveau polar du procureur Nicolas Feuz

Dans son nouveau polar, "Eunoto", le Neuchâtelois Nicolas Feuz s'intéresse au plus abject des tueurs en série. Entretien avec un proc' écrivain qui aime mêler fiction et réalité.

13 oct. 2017, 15:53 / Màj. le 15 oct. 2017 à 16:24
De Valangin à Lausanne et Fribourg, toute la Suisse romande écope de son lot de cadavres dans le nouveau polar de Nicolas Feuz.

Le huitième polar de Nicolas Feuz, «Eunoto, les noces de sang», sort le 17 octobre en librairie. Son huitième et dernier livre en autoédition. Le prochain devrait être publié en 2018 par «un grand éditeur parisien». Mais le procureur écrivain n’est pas du genre à vendre la peau de l’ours. Seule certitude, l’intrigue se passera en grande partie dans le canton de Neuchâtel.

Quant à «Eunoto», pas de jaloux pour les Romands. Tous les cantons reçoivent leur lot de cadavres dans un imbroglio d’enquêtes déployées de Genève à Porrentruy, des vieux bistrots de Fribourg aux pistes enneigées de Haute-Nendaz, en passant par les prisons de Bochuz et de La Chaux-de-Fonds, les tables d’autopsie des instituts de médecine légale, sans oublier quelques bonnes tables... gastronomiques (Wenger, Le Prussien, etc.).

L'interview

Nicolas Feuz, on dit que la réalité dépasse la fiction. Mais là, rassurez-nous, votre histoire de flics ripoux et de manipulation...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias