Il roule à 20 km/h sur l'autoroute A5

10 nov. 2007, 12:00

A 20 km/h sur l'autoroute A5... en toute connaissance de cause. Tel est le délit commis par un automobiliste avec son véhicule qui rencontrait des problèmes d'injection et ne pouvait dépasser la vitesse d'un cycle. L'auteur de cette infraction grave devra se passer de voiture durant trois mois. Son permis d'élève conducteur a été prolongé d'un an.

Le Service des automobiles et de la navigation a examiné 438 dossiers durant le mois d'octobre, dont 87 ont abouti à un retrait de permis pour excès de vitesse et 65 pour ivresse. Au total, ce n'est pas moins de 228 bleus qui ont été retirés durant le mois passé. Quelque 225 avertissements ont également été prononcés à l'encontre de conducteurs fautifs.

Au rang des infractions «loufoques», on relèvera notamment un retrait de permis d'un mois pour «mise en mouvement fortuite d'un véhicule stationné sur le viaduc de Valangin, lequel a reculé pour traverser la chaussée et finalement s'immobiliser sur un trottoir».

Un autre usager de la route s'est retrouvé coincé sur les voies du tram pour ne pas avoir respecté un feu rouge. Un mois de transports publics ou de marche... lui feront les pieds.

Quant à un amateur de vitesse, il devra patienter un an pour retoucher un volant; il a dépassé de 42 km/h la vitesse autorisée à l'extérieur du canton, cumulant ainsi antécédents et récidive.

Trois conducteurs devront, en outre, se passer de leur bleu durant 15 mois, un durant 17 mois et sept pour une période indéterminée. Un permis a enfin été retiré à titre définitif pour «incorrigibilité et inaptitude caractérielle». / comm-cbx