Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Wädenswil brise les rêves de titre national de Peseux

Ce week-end, les championnats de Suisse jeunesse se sont installés au Landeron. Favoris de la catégorie M13, le CTT La Côte Peseux a été défait en finale par Wädenswil. La Chaux-de-Fonds (M13), Peseux (M15) et Nugerol-Le Landeron (M18) ont atteint leurs objectifs. Les deux jours de compétition ont été marqués par le retard dû au nouveau système imposé par la fédération.

07 juin 2010, 11:02

L'Association neuchâteloise et jurassienne de tennis de table ne tient toujours pas son premier titre national par équipes. Au Landeron, les jeunes régionaux ont montré de bonnes dispositions sans pour autant décrocher le sacre tant attendu.

Les moins de 13 ans de Peseux étaient attendus comme les messies du tennis de table neuchâtelois. La formation entraînée par Christian Mignot a réussi un parcours sans faute jusqu'au dernier obstacle. Le sort n'a pas souri aux Subiéreux, défaits par Wädenswil (ZH) en finale. «Les jeunes ont réalisé un grand tournoi et montré une bonne attitude», relevait le coach de La Côte Peseux. «Malheureusement, nous avons manqué d'un peu de chance face à Wädenswil, emmené par un Filip Karin en grande forme.»

Autres régionaux engagés dans cette catégorie, La Chaux-de-Fonds n'a, malgré quelques belles performances, pas passé le cap du tour préliminaire. Les jeunes Chaux-de-Fonniers ont néanmoins eu la chance et le plaisir de participer à un tournoi majeur. Une première pour la plupart d'entre eux.

Les catégories M15 et M18 ont été remportées, sans surprise, par Rapid Lucerne. Au tableau de l'ogre de Suisse centrale figure notamment les M18 de Nugerol-Le Landeron. Les locaux ont réussi un bon premier tour avant de montrer leurs limites face aux ténors du pays. «J'ai vu une belle équipe qui a tenté sa chance sans pression», remarquait l'entraineur Benjamin Spring. «Il a manqué peu de choses pour réaliser un exploit. Nous aurions espéré mieux que notre huitième place finale. Certains matches très disputés n'ont pas tourné en notre faveur, peut-être en raison de la fatigue accumulée depuis samedi matin.»

Les M15 subiéreux ont, eux aussi, rempli leur contrat. En tête de leur groupe lors du tour préliminaire, ils ont décroché une belle sixième place. «Les M15 ont réussi un très bon début de tournoi. La suite était plus difficile avec des équipes très fortes et la fatigue. Je retiens surtout qu'ils ont atteint leur objectif de belle manière», relatait Christian Mignot.

Au centre des Deux-Thielles, les organisateurs se sont montrés satisfait de cette expérience. «Nous avons atteint nos buts. Chaque match était arbitré par un membre du staff et nos repas ont connu un grand succès. Pour cela, je tiens à remercier tous nos bénévoles», relevait Christophe Künzi, président du comité d'organisation.

Cependant, le retard par rapport au programme a été considérable. «Sans vouloir blâmer personne, le nouveau système - imposé par la fédération - a montré qu'il n'était pas encore au point», regrettait l'organisateur. Précédemment limité aux seuls huit champions régionaux, la compétition accueille désormais les 12 meilleurs équipes de Suisse dans chaque catégorie. Cela a entraîné la multiplication du nombre de matches allant jusqu'à voir les dernières rencontres de samedi s'achever à 23h30!

Aucun doute que Swiss Table Tennis devra revoir ses principes. «Non seulement c'est inacceptable de faire jouer huit rencontres en un week-end à des jeunes, mais en plus il était logistiquement impossible de finir à des heures décentes. La fédération n'a fourni aucune aide et communiquait les informations à la dernière minute», pestait Christian Mignot. /SEG

Votre publicité ici avec IMPACT_medias