Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Votre eau du robinet, d'où vient-elle?

Le saviez-vous? Les sources de l'Areuse désaltèrent plus de 110 000 Neuchâtelois, grâce à deux aqueducs construits il y a plus de 125 ans. Le lac reste peu pompé. Tour d'horizon.

02 juil. 2013, 00:01
data_art_7186175.jpg

P ourquoi les habitants de Bôle ne boivent-ils pas la même eau que ceux de Colombier? Les Neuchâtelois utilisent-ils l'eau du lac? A Val-de-Ruz, le Sivamo n'est-il qu'une conduite de secours? Et lorsqu'on parle de l'Areuse, boit-on l'eau de la rivière ou seulement de ses sources? Pour répondre à toutes ces questions, nous avons réuni trois spécialistes neuchâtelois de l'eau: Roland Stettler, ancien chimiste des eaux de la Ville de Neuchâtel, Pierre-Olivier Aragno, délégué à l'environnement de la même ville, et Steve Gobert, responsable production énergie de Viteos, basé à l'usine des Moyats, centre névralgique de l'alimentation en eau de La Chaux-de-Fonds. Ils nous ont fait découvrir, à Champ-du-Moulin, le château d'eau du canton.

LE CHATEAU D'EAU

Le Val-de-Travers contient le plus important des trois bassins hydrogéologiques du canton de Neuchâtel. Il est pour l'essentiel souterrain: on trouve une multitude de fissures et de grottes karstiques, par lesquelles transite la...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias