Valérie Garbani voudrait bien terminer ce qu'elle a commencé

Urbanisme, culture: ces dossiers accaparent l'essentiel des forces de Valérie Garbani. Retour sur une législature où, apparemment, les plus gros dossiers ont peu avancé. A l'heure où la conseillère communale de Neuchâtel brigue un deuxième mandat.

01 avr. 2008, 12:00

De nombreux observateurs l'affirment: ?En quatre ans, Val?rie Garbani n'a rien fait!? Et de fait, vu de l'ext?rieur, il ne s'est rien pass? aux Jeunes-Rives, ? la place du Port, aux Cadolles ou aux Caves du palais? Votre r?action?

En quatre ans, surtout en mati?re d'urbanisme, il est difficile de mener des projets ? terme. Il y a beaucoup d'attentes... et peu de patience! En tout cas, je vous l'assure, je n'ai pas pris quatre ans de vacances!

Pourtant, selon nos informations, le rapport sur les Jeunes-Rives est pr?t depuis longtemps, mais vous ne l'avez toujours pas soumis au Conseil g?n?ral. Pourquoi?

C'est vrai, mon rapport est pr?t. Mais jusqu'? pr?sent, nous ne sommes pas arriv?s ? un consensus au sein du Conseil communal.

Pourquoi?

C'est un dossier tr?s complexe. Chaque fois que nous en discutons, de nouvelles questions se posent. Nous avons beaucoup r?fl?chi ces derni?res ann?es: je ne voulais pas faire n'importe quoi, car c'est irr?versible. Devons-nous conserver la place du 12-Septembre? Faut-il pr?voir des ?tablissements publics? Qui les g?rera? Faut-il garder du terrain en r?serve pour l'Universit? comme p?le de microtechnique en raison du rapprochement EPFL-CSEM? Faut-il d?placer aux Jeunes-Rives le Salon expo, le cirque, les carrousels? Faut-il construire un mur antibruit? Je suis d'avis que nous devons d'abord fixer ce que nous voulons faire, d'entente avec les acteurs - y compris le canton, propri?taire du terrain - les commissions du Conseil g?n?ral, les riverains et certaines cat?gories d'utilisateurs. Je propose qu'un groupe de pilotage valide ces options par ?tapes, avant d'aboutir au concept final avec ? la cl? la mise au concours ?ventuelle d'un projet d'am?nagement.

Aura-t-on quelque chose avant 2026?

Le but est de finaliser une premi?re ?tape en 2011, pour les c?l?brations du mill?naire de la ville. Avec deux secteurs prioritaires: les Jeunes-Rives et le port. Ce qui pourra se faire rapidement, c'est la r?alisation d'un concept d'?clairage novateur. Un rapport ? ce sujet est pr?t, mais des d?veloppements techniques m?ritent un nouvel examen: on aurait tort de se priver des nouvelles possibilit?s qu'offre l'?clairage LED, plus moderne et moins gourmand en ?nergie.

Mais ne cherchez-vous pas ? en faire trop? A entendre les gens, il suffirait de quelques am?nagements, coins pique-nique, piste de sport, jeux pour les enfants, toilettes.

C'est vrai que j'ai d'autres ambitions. Nous n'avons pas besoin, ? Neuch?tel, d'installations identiques ? celles qui existent ou sont planifi?es dans d'autres communes du Littoral. Je pense que les Jeunes-Rives sont un quartier de la ville. Nous devons en faire un parc urbain, et non une nouvelle place de sports. Ce qui est curieux, c'est que les gens qui pensent que je n'ai rien fait n'ont pas lanc? d'initiative communale ni fait de proposition devant le Conseil g?n?ral. Je suis pr?te ? accueillir toute proposition, mais je ne voulais pas lancer un trop large processus participatif. Dans un dossier aussi complexe, il faut d?j? ?tre au clair sur les grandes options avant de saisir le Conseil g?n?ral de demandes de cr?dits.

N'avez-vous pas eu peur d'affronter un r?f?rendum?

Pas du tout. Le peuple doit toujours avoir le dernier mot. C'est le jeu d?mocratique.

Et les Caves du palais: rien ? l'horizon?

Premi?rement, ce projet n'a rien de prioritaire: il n'?tait pas dans le programme de l?gislature et des investissements. Il y a eu ce projet de la Maison du vin, qui ne m'a pas convaincue, pas davantage que les garanties financi?res. Plut?t que de faire n'importe quoi j'ai pr?f?r? abandonner ce projet-l?. Les autres projets dont on a parl? risquaient, eux, d'alourdir le compte de fonctionnement. Je souhaite un projet qui vive par lui-m?me. Le Conseil communal a aussi envisag? de vendre ce b?timent, qui n'est pas formellement prot?g?.

Il ne s'est toujours rien pass? de concret sur le site de l'ancien h?pital des Cadolles. O? en est le dossier?

En tout cas, nous n'avons pas ?rien fait?. Le Conseil communal a rendu son rapport en septembre 2004, puis un deuxi?me avec octroi du droit de superficie en 2006. Mais un chantier est un chantier. Avant de commencer ? construire, les investisseurs devaient d?j? avoir la moiti? des acheteurs. Le projet a aussi pris un peu de retard lorsque le projet de Swatch ? Auvernier ?tait menac? par des recours. A l'?poque, nous avons propos? le site des Cadolles comme solution de secours. Mais finalement, ?a a jou? ? Auvernier. Nous pr?voyons une conf?rence de presse ce mois encore pour pr?senter le projet finalis?.

Ce que ce projet ? montr?, c'est qu'il n'y pas de politique du logement dans ce canton. Or si nous voulons offrir des loyers mod?r?s, il en faut une. Un office cantonal du logement est en gestation, avec comme partenaires le canton et les villes de Neuch?tel et de La Chaux-de-Fonds dans le but de construire une politique commune.

Finalement, vous semblez appr?cier vos fonctions, malgr? les coups que vous prenez...

Mais oui, j'aime ce que je fais! J'aime cette politique de proximit?. Et j'aimerais bien terminer ce que j'ai commenc?. Quatre ans, c'est tr?s court! / LBY-JMP-PHO

Bioexpress
19 septembre 1966 Naissance ? Neuch?tel. 1993 Licence en droit ? Neuch?tel. 1996 Brevet d?avocate. 1996-1999 D?put?e au Grand Conseil neuch?telois. 1999-2007 Conseill?re nationale. 2000-2004 Secr?taire g?n?rale de l?Asloca romande. D?s juin 2004 Conseill?re communale ? l?ex?cutif de la Ville de Neuch?tel.