Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Marin-Epagnier vire au noir, Peseux et Colombier continuent de souffrir

Equilibre fragile pour Marin-Epagnier, comptes 2007 juste moins rouges que prévu pour Peseux et Colombier: leur taille ne garantit pas à ces gros villages du Littoral des finances resplendissantes. Leurs législatifs respectifs examineront jeudi le résultat de l'exercice 2007. Jeudi soir, à trois jours des élections communales, les conseils généraux de sept localités du Littoral neuchâtelois examineront les comptes de l'exercice 2007. Parmi ces localités, trois poids lourds, dont un seul est parvenu à s'extirper des chiffres rouges.

22 avr. 2008, 12:00
Marin-Epagnier

Pour son avant-dernière année d'existence - la fusion avec Thielle-Wavre deviendra effective le 1er janvier 2009 -, la commune de Marin-Epagnier a renoué avec l'équilibre après cinq années déficitaires. Les comptes bouclent en effet avec un excédent de revenus de 207 francs pour un total de charges de 24,71 millions de francs.

Un résultat d'autant plus «réjouissant», selon l'appréciation de l'exécutif, que le budget annonçait 1,97 million de francs d'excédent de charges. Par ailleurs, avant de boucler, le Conseil communal a créé une provision fiscale de 86 000 francs et procédé à des amortissements extraordinaires pour 638 197 francs. «Le résultat des comptes 2007 est la conséquence d'une gestion serrée des ressources», résume l'exécutif. «Mais il traduit la fragilité des finances communales dans leur rapport à l'impôt sur les personnes morales.» Cet impôt a en effet produit 8,16 millions de francs au lieu des 4,78 millions inscrits au budget. Mais attention: ces 3,38 millions de supplément s'expliquent notamment par un versement unique et extraordinaire de 2,5 millions d'une personne morale qui a depuis lors transféré son siège à La Chaux-de-Fonds.

Le Conseil communal espère toutefois que l'arrivée des contribuables de Thielle-Wavre permettra «de consolider les revenus communaux et de garantir le fonctionnement» de la collectivité.

Peseux

La commune de Peseux reste dans les chiffres rouges, mais elle termine elle aussi 2007 sur un meilleur résultat que ne le prévoyait le budget: un déficit de 248 578 francs au lieu des 825 730 francs prévus. Les charges atteignent au total 25,4 millions de francs.

Le Conseil communal se méfie cependant de cette soudaine et importante amélioration. Le déficit inscrit au budget 2007 tenait en effet compte du coefficient de 64% en vigueur au moment du vote du Conseil général. Or, après avoir accepté ce budget, le Conseil général, lors de la même séance, avait accepté de porter le coefficient à 67 pour cent. Du même coup, il avait ramené de fait, sinon formellement, le déficit à quelque 345 700 francs. Par rapport à ce chiffre, l'amélioration constatée lors du bouclement des comptes n'atteint alors qu'un peu plus de 97 000 francs.

Au total, les recettes nettes ont augmenté de 315 453 francs et les charges nettes ont baissé de 261 698 francs.

Colombier

Le 31 décembre dernier, la fortune nette de la commune de Colombier est descendue sous la barre des cinq millions de francs. Le compte de fonctionnement a en effet bouclé par un excédent de charges de 456 339 francs pour des dépenses totales de 21,34 millions. Ce déficit a évidemment été déduit de la fortune.

Jeudi soir, le Conseil communal défendra ainsi pour la quatrième fois consécutive un résultat déficitaire. Son rapport montre cependant que cette perte se tient nettement sous les prévisions budgétaires, qui tablaient sur un déficit de 1,7 million de francs. Elle se tient aussi nettement en dessous des pires déficits de la législature écoulée, qui avaient dépassé les deux millions de francs en 2004 et 2005.

L'amélioration constatée par rapport au budget tient principalement à une hausse d'un million de francs du produit des impôts et à diverses baisses, en particulier dans les chapitres de la participation à la péréquation intercommunale et des charges scolaires. En revanche, la prévoyance sociale a coûté quelque 100 000 francs de plus que prévu.

Pour 2008, le budget communal prévoit un déficit de 1,7 million de francs. L'exécutif pense toutefois qu'une nouvelle hausse des recettes fiscales combinée avec le maintien de la rigueur en matière de dépenses permettra de ramener cette perte au niveau de celle de 2007. Il reste que les autorités qui sortiront des urnes dimanche devront mette en ?uvre des «réformes plus fondamentales» pour sortir la commune du «cycle des déficits». / JMP

Votre publicité ici avec IMPACT_medias