Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le meurtrier de la jeune Marie écope de treize ans de prison

Le Tribunal criminel a rejeté la prévention d'assassinat prémédité.

24 nov. 2011, 00:02
data_art_5513665

Il est 18h15 hier au château de Neuchâtel. Devant une septantaine de personnes, dont bon nombre de lycéens très émus, le verdict du Tribunal criminel tombe: le tueur de la jeune Marie, sauvagement poignardée à son domicile de Peseux le 24 novembre 2010 (notre édition d'hier), est reconnu coupable de meurtre intentionnel. Il écope de treize ans de prison pour ses "actes d'une très grande violence" , déclare le président du tribunal Olivier Babaiantz.

"La question décisive à laquelle a dû répondre le tribunal était de savoir si l'acte devait être qualifié de meurtre simple ou d'assassinat." L'assassinat étant un crime particulièrement odieux, prémédité et réalisé avec une absence de scrupules. Prévention que le tribunal n'a finalement pas retenue, refusant de suivre les conclusions du procureur Daniel Hirsch, qui avait requis 22 ans de réclusion.

Aucun trouble mental

Pour le procureur, ça ne faisait aucun doute: le crime commis par...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias