Réservé aux abonnés

«L’avenir, c’est respecter la nature»

Après presque 37 ans de bons et loyaux services pour la commune, le garde forestier Pierre-André Bourquin passe la main à Steve Tschanz. Entretien croisé.
19 oct. 2017, 00:45
Portrait du nouveau et ancien garde forestier de Corcelles-Cormondreche.

Corcelles-Cormondreche, le 16 octobre 2017
Photo : Lucas Vuitel

Il veille sur les forêts de Corcelles-Cormondrèche depuis près de 37 ans. A la fin du mois, le garde forestier Pierre-André Bourquin, 61 ans, passera le témoin à Steve Tschanz, 27 ans. Le jeune Subiéreux connaît bien le domaine qui lui sera confié, puisque c’est là qu’il a fait son apprentissage il y a une dizaine d’années. Sous la houlette, justement, de Pierre-André Bourquin.

C’est que dans ce métier, le lieu de travail revêt une importance particulière. «Le forestier s’imprègne de la forêt dans laquelle il travaille», explique Pierre-André Bourquin. «Il faut une vision globale et à long term...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois