La fusion de Neuchâtel-Ouest: "le pire qui pourrait nous arriver sur Chaux-de-Fonds"

Timothy Chapatte, un habitant de la Chaux-de-Fonds, a expliqué samedi sur le plateau de l'émission humoristique 26 minutes pourquoi il était opposé au projet de fusion entre Neuchâtel, Peseux, Corcelles-Cormondrèche et Valangin.

15 févr. 2016, 11:20
Timothy Chapatte compte mettre en place des méthodes imparables afin que La Chaux-de-Fonds conserve son statut de 3e ville de Suisse romande.

La fusion de Neuchâtel-Ouest, "c'est le pire qui pourrait nous arriver sur Chaux-de-Fonds", a déclaré samedi soir Timothy Chapatte sur le plateau de 26 minutes, le faux magazine d'actualité de la RTS. "Ça nous ferait sortir du podium des plus grandes villes de Suisse romande, qui est notre principal atout touristique!", poursuit le Chaux-de-Fonnier joué par l'acteur Vincent Kucholl.

Ainsi que l'explique son compère Vincent Veillon, en cas de vote positif, la ville qui verrait le jour en janvier 2017 compterait quelques 45'000 habitants. Elle deviendrait alors la 11e ville de Suisse et le 3e ville de Suisse romande, derrière Genève et Lausanne, détrônant ainsi La Chaux-de-Fonds.

Fin 2015, la Métropole horlogère comptait exactement 38'964 habitants, soit une légère baisse de 81 âmes par rapport à 2014. "En termes démographiques, la légère diminution notée pour 2015 découle d'un solde migratoire positif qui ne compense pas les départs des nationaux", expliquait la Ville dans un communiqué ce vendredi.

Le Portugal (+99), le Kosovo (+19) et l'Erythrée (+75) représentent la majorité des arrivées en ville de La Chaux-de-Fonds. On observe dans les nationalités voisines un certain recul comme pour l'Italie (-27) et la France (-21).