Grand Neuchâtel: les pilotes de la fusion ont été désignés

Les conseillers communaux de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel, Peseux et Valangin se sont réunis jeudi soir et ont «lancé concrètement le chantier» de la fusion.

08 mars 2019, 12:27
La joie des partisans de la fusion après avoir appris les résultats de la votation le 25 novembre dernier.

Ce n’est pas un recours – pendant au Tribunal cantonal – qui va faire trembler les conseillers communaux de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel, Peseux et Valangin. Les quatre exécutifs communiquent ce vendredi qu’ils «ne restent pas les bras croisés» face à l’incertitude juridique.

Ainsi, ils se sont rencontrés jeudi soir à Peseux pour «démarrer officiellement la construction de la future commune de Neuchâtel». Et ce «afin de ne pas être pris au dépourvu lorsque tombera le verdict.»

A lire aussi : Peseux: la Chancellerie rejette le recours sur la fusion, les recourants iront au Tribunal cantonal

Deux coprésidents

Pour ce faire, ils ont mis en place un comité de pilotage, composé par deux membres de l’exécutif de chaque commune et avec à sa tête la Neuchâteloise Violaine Blétry-de Montmollin et le Subiéreux Rolf Schneider, tous deux coprésidents et tous deux membres du Parti libéral-radical.

«Un appel d’offres sera prochainement lancé pour bénéficier des services d’un mandataire externe, neutre et indépendant qui sera chargé de proposer aux autorités un modèle d’organisation de la future commune en y associant les collaborateurs des quatre communes», est-il encore indiqué.

Et comme c’est dans les vieilles marmites que l’on fait les meilleures soupes, «les exécutifs ont réaffirmé vouloir utiliser comme base de travail commune la convention de fusion de 2015».