Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Axiome passe en mains allemandes

Une entreprise locale passe en mains étrangères: Axiome Alpha SA, à Peseux, a été reprise cet été par l'Allemand Datagroup. Spécialisée dans les lecteurs et scanners de données, et fondée en 1989, la petite société emploie une quinzaine de collaborateurs. «Mais le repreneur veut clairement la conserver et la développer, j'en suis garant», promet François Pomi, qui a repris la direction générale de l'entreprise où il assumait déjà, auparavant, la direction des ventes, et qui est aussi l'un des nouveaux actionnaires.

27 oct. 2006, 12:00

Datagroup emploie environ 400 personnes et réalise un chiffre d'affaires de l'ordre de 30 millions d'euros. Le groupe vient d'être coté à la bourse de Francfort. «Il est également actif dans les logiciels et les lecteurs de documents, poursuit François Pomi, mais nos produits sont complémentaires, pas concurrents.»

Produits complémentaires

De même, alors que Datagroup est surtout présent sur le marché allemand, Axiome exporte près de 80% de son chiffre d'affaires. D'où un certain intérêt, pour l'entreprise neuchâteloise, à trouver une meilleure assiette financière, et pour Datagroup un spécialiste de certaines applications pointues ayant en outre un vaste réseau de distributeurs.

En février dernier, le fondateur d'Axiome, Pierre-André Lautenschlager, relevait déjà que l'avenir financier et technique de son entreprise passerait «par des alliances». Il se disait «ouvert aux opportunités» qui permettraient à Axiome d'être «plus dynamique sur le marché». Il a désormais remis la main à de nouveaux actionnaires. Hier, nous n'avons pas réussi à joindre le père du «Barman», lecteur de poche de codes-barres qui avait lancé la société. Axiome employait, ses meilleures années, une quarantaine de collaborateurs. / frk

Votre publicité ici avec IMPACT_medias