Au secours de la bibliothèque

A l'initiative de Dominique de Montmollin et de Gilles Attinger, une cinquantaine de personnes ont créé l'Association des amis de la BPUN Avec une cinquantaine de personnes présentes jeudi soir au Collège latin pour l'assemblée constitutive et une quarantaine de lettres «d'excuses et d'encouragements», la création de l'Association des amis de la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel (BPUN) a rencontré l'écho espéré par ceux qui en avaient pris l'initiative. C'est en tout cas l'avis de Dominique de Montmollin, de qui est venue l'impulsion initiale (notre édition du 20 janvier) et qui a, logiquement, été élu président de la nouvelle association.

29 janv. 2006, 12:00

Cinq personnes ont par ailleurs été nommées au comité: Gilles Attinger, d'Hauterive (qui a travaillé avec Dominique de Montmollin pour mettre en route l'association); Michèle Berger-Wildhaber, de Neuchâtel; Dominique Quadroni, de Corcelles-Cormondrèche; Frédéric Inderwildi, de La Côte-aux-Fées; Carlos Montserrat, de Peseux. Directeur de la BPUN, Michel Schlup entre, de droit, au comité, mais avec voix consultative.

«Nous nous réunirons la semaine prochaine, notamment pour nous organiser», annonce Dominique de Montmollin.

Le président de l'association considère en effet que la BPUN «est en danger». Un danger qui prend principalement la forme des restrictions budgétaires décidées par la Ville et l'Etat. Pour pallier ces restrictions, la nouvelle association compte surtout collecter de l'argent auprès de sponsors. Un participant à l'assemblée a certes tenté de faire monter les cotisations à 100 francs par an, mais le principe de cotisations modérées l'a emporté: soit 30 francs pour les membres individuels, 40 francs pour les couples et 20 pour les étudiants.

«Mais chacun peut évidemment faire des dons de sa propre initiative», indique Dominique de Montmollin. Qui annonce par ailleurs, pour l'automne, une première «virée» des membres, à la bibliothèque de Besançon. /JMP