Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Une épouse accusée d'avoir bouté le feu dans l'entreprise de son mari

Une épouse est accusée d'avoir provoqué l'incendie de l'entreprise de son mari. Elle risque 18 mois de prison avec sursis. Jugement en février.

26 janv. 2015, 12:39
marteau_juge

Sans l'intervention rapide des pompiers, l'incendie aurait pu avoir des conséquences dévastatrices. Lundi devant le Tribunal de police de La Chaux-de-Fonds, une femme était accusée d'avoir bouté le feu à des cartons dans le local de stockage de la menuiserie villageoise de son mari. Par vengeance et jalousie dans le cadre d'un processus de séparation.

Pour le procureur Pierre Aubert, il ne fait aucun doute que l'épouse est l'auteur de l'incendie. Mais le dossier de l'affaire aurait sans doute été classé purement et simplement si la femme n'avait pas dit qu'elle était restée derrière la porte du bureau de son mari pour écouter son téléphone. Pour le Ministère public, elle avait le temps d'allumer plusieurs cartons. Et personne d'autre de suspect n'était là.

L'épouse nie être l'auteur du feu. Pour son avocate, on n'a pas assez exploré d'autres pistes. Le Ministère public réclame une peine de 18 mois, avec sursis. La défense plaide l'acquittement. Le jugement sera rendu le 9 février.

Détails dans l'édition de mardi de votre quotidien neuchâtelois.

Votre publicité ici avec IMPACT_medias