Réservé aux abonnés

Sans relève, le Festival choral international s'apprête à couler

Les organisateurs démissionnaires lancent une bouteille à la mer.

17 avr. 2015, 00:01
data_art_9035433.jpg

Le Festival choral international de Neuchâtel (FCIN) est en péril. Huit des neuf membres du comité d'organisation viennent d'annoncer leur démission. Seul reste à la barre le directeur artistique Bernard Guye. " Disons que j'accepterai de continuer à oeuvrer à ce poste si une équipe se dit prête à redémarrer et que nous partageons les mêmes idées ", nuance-t-il.

Pourtant, ce festival bisannuel, " qui avait gagné ses lettres de noblesse bien au-delà de nos frontières ", pour reprendre les termes de Bernard Guye, n'a mal ni à sa réputation ni à ses finances. Son fondateur et désormais ex-présid...