Réservé aux abonnés

«Mon hôtel de ville et moi, c’est une histoire d’amour»

L’huissière de l’hôtel de ville, Katia Meia, raconte la restauration du bâtiment dans un livre.
04 janv. 2017, 01:17
Katia Meia huissiere de l'Hotel-de-Ville depuis pres de 20ans a ecrit un livre.


NEUCHATEL       23/12/2016
Photo: Christian Galley

Elle l’appelle «mon hôtel de ville». Huissière du bâtiment depuis près de vingt ans, Katia Meia entretient une relation quasi fusionnelle avec l’hôtel de ville de Neuchâtel, «une histoire d’amour». Pour lui rendre hommage, elle a écrit un petit livre intitulé «L’hôtel de ville et moi». Elle y raconte la restauration du bâtiment, qu’elle a vécue de l’intérieur, ainsi que quelques anecdotes survenues au long de sa carrière. Et ajoute une pointe de fiction, voire de fantastique, en faisant intervenir dans son récit le fantôme de David de Pury.

«Enfin il respire»

«Je le vois tous les jours, ce de Pu...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois