Réservé aux abonnés

Les souvenirs d’un jeune Hongrois réfugié à Neuchâtel en 1956

A 12 ans, Balint Basilides fuit Budapest, en novembre 1956, juste avant l’arrivée des troupes soviétiques venues écraser la révolution hongroise. Réfugié à Neuchâtel durant plus de quarante ans et aujourd’hui retourné dans son pays natal, il raconte son enfance et ses premières années en Suisse.
14 janv. 2022, 15:11 / Màj. il y a 5 jours
1946, le petit Balint Basilides, deux ans, avec sa mère au bord du Danube à Budapest.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois