Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

EMS avec ou sans CCT: qu'est-ce que ça change? Reportage au Landeron et à Fresens

La votation cantonale du 26 novembre concerne notamment les établissements médico-sociaux (EMS). Sur les 53 que compte le canton de Neuchâtel, 35 appliquent la CCT 21, la convention collective de travail du secteur de la santé. Entretien croisé entre deux responsables de homes médicalisés.

06 nov. 2017, 18:51 / Màj. le 06 nov. 2017 à 19:25
Deux directeurs de home nous offrent leur regard sur la question épineuse de la CCT Santé 21.

C’est l’atout terrain des adversaires de la CCT santé 21. Directeur et propriétaire de l’EMS Chantevent, à Fresens, Pierre Aubert est monté au front avec des représentants du Parti libéral-radical (PLR) et de l’Union démocratique du centre (UDC).

Nous sommes allés à la rencontre de ce PLR assumé, pour qu’il développe ses arguments et explique son fonctionnement sans la CCT 21. La même démarche a été réalisée avec Gaël Del Egido qui, lui, applique la convention collective de travail à l’EMS Bellevue, au Landeron.

Pierre Aubert dénonce une inégalité de traitement entre EMS. "Je touche 33% de subventions cantonales en moins qu’un établissement qui applique la CCT. Entre 2012 et 2017, je fais faire 1,8 million de francs d’économies aux contribuables! A prestations égales, nous devrions avoir la même rémunération de l’Etat. En tout cas pas un tel écart!" Ce manque de financement empêche par exemple le directeur de faire...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias