Réservé aux abonnés

Délicate privatisation de la Collégiale

La banque Bonhôte a célébré son bicentenaire dans et autour de l'édifice religieux. L'usage et les restrictions d'accès font grincer des dents. Ce cas doit rester exceptionnel.
07 août 2015, 15:33
data_art_9239834.jpg

L'accès à la Collégiale de Neuchâtel et à ses alentours était interdit à tout un chacun du 10 au 12 juin. Seuls les invités aux festivités d'une banque privée de la place étaient admis.

La Banque Bonhôte & Cie SA célèbre cette année son bicentenaire (notre édition du 2 avril). Président du Conseil communal, Thomas Facchinetti dit avoir été contacté il y a plus d'une année pour une demande de mise à disposition de la Collégiale. "Dans un premier temps, ils avaient envisagé d'organiser les festivités à l'intérieur, en démontant les bancs à leurs frais." Par manque de place, la réception s'...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois