Un coffre-fort découvert dans une forêt près de Neuchâtel

Lors d'une opération de nettoyage dans une forêt des communes de Corcelles-Cormondrèche et de Rochefort, les habitants ont fait une étrange découverte. Un coffre-fort était enfoui sous un tas de bois.

28 avr. 2015, 14:18
Un coffre-fort a été découvert dans une forêt de Corcelles.

Samedi 25 avril de 9h à midi, une équipe composée des habitants de Corcelles-Cormondrèche et de Rochefort s'est attelée, pour la troisième année, à ramasser des déchets dans la forêt voisine et éradiquer le "laurier cerise", une plante indésirable qui se propage dans nos forêts.

Alors que l'opération verte battait son plein, un des dix groupes a fait une étrange découverte. Sous un tas de bois, près d'un réservoir d'eau, les nettoyeurs ont découvert un coffre-fort, qui semblerait avoir été caché là après un braquage.

"On voyait très clairement que le coffre avait été forcé. Il y avait également des traces de meuleuse", explique le forestier de cantonnement de Corcelles-Cormondrèche, Pierre-André Bourquin. 

Caché depuis longtemps

Selon le forestier, le coffre était là depuis un certain temps. Les nettoyeurs l'ont déplacé pour l'amener au village. "Nous avons prévenu la police de notre découverte. Les policiers qui sont venus sur place auraient préféré que nous laissions la trouvaille sur place, afin qu'il puissent prendre des photos et faire des prélèvements", précise Pierre-André Bourquin.

Et alors, dans ce coffre? Un trésor? "Il y avait quelques pièces, un disque dur externe d'ordinateur et une boîte de bijoux... vide, évidemment". Diable! La police a toutefois emmené quelques objets pour procéder à des analyses scientifiques, déclare le forestier.

Outre cette découverte intrigante, les participants ont dégagé l'équivalent de deux bennes de camion de déchets en tous genres. "De la ferraille, des meubles, du plastique, on trouve vraiment de tout". Quant à savoir si un coffre-fort avait déjà été mis au jour dans les forêts neuchâteloises, le forestier, du haut de ses 34 ans de métier, n'en a pas le souvenir: "C'est une première chez nous, mais ça ne m'étonnerait pas que des collègues ailleurs en Suisse aient déjà été confrontés à cette situation. La forêt abrite toutes sortes d'activités. Il n'y a pas que des champignonneurs"!

35 cas par an

Du côté de la police, on confirme la piste du braquage. Mais pour l'instant, pas de piste. "Notre enquêteur a effectivement emprunté quelques objets pour des analyses approfondies. Une chose est sûre, les objets de valeur n'étaient plus dans le coffre", explique Pierre-Louis Rochaix, porte-parole de la police neuchâteloise. 

Un conseil aux promeneurs qui se retrouveraient dans cette situation? "L'idéal serait de ne pas toucher l'objet et de prévenir la police", répond le porte-parole.

Dans le canton de Neuchâtel, la police dénombre entre 30 et 35 cas de vols de coffre-fort par an, allant de la petite caissette d'un privé à de plus gros objets. De quoi reprendre goût aux balades en forêt!