Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Le clitoris de la gare de Neuchâtel vu par une sexologue et un historien de l'art

Le fameux clitoris installé à la gare de Neuchâtel sera enlevé samedi. L'occasion de questionner deux experts, l'une en sexologie, l'autre en histoire de l'art.

17 oct. 2017, 18:31
Walter Tschopp, historien de l'art, s'exprime au sujet du clitoris géant installé à la gare.

On peut dire que, grâce à lui, la ville de Neuchâtel a créé le buzz: le clitoris géant installé sur le rond-point de l’espace de l’Europe a fait fortement réagir.

Alors que l’œuvre sera retirée le 21 octobre (et retournera dans l’atelier de l’artiste), deux experts, l’un dans le domaine du sexe, l’autre de l’art, ont accepté de livrer leur analyse.

>> A lire aussi, notre micro-trottoir

«Impossible de s’identifier à un organe sexuel»

Jean-Paul Mathey-de-l'Endroit

Agnès Camincher est sexologue clinicienne et sexoanalyste. Si elle rappelle l’importance du rôle du clitoris dans le plaisir de la femme, reconnu dès les années 70, celle qui exerce à la Chaux-de-Fonds et à Corcelles-Cormondrèche s’interroge sur l’exposition d’un élément anatomique: «Lorsque l’on détache les organes génitaux de la personne et qu’on les expose, ça a un nom: l’obscénité. Non pas parce que c’est du sexe, mais parce que cela n’a plus rien à voir avec...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias