Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Des garanties pour éviter qu'on revote sur Milvignes

Après Bôle, Colombier est contrainte de demander une hausse d'impôts d'une année.

23 févr. 2012, 00:01
data_art_5776768

"La commune de Colombier nous a assurés qu'elle agirait pour assainir ses finances avant d'entrer dans Milvignes. Mais je ne suis que partiellement rassuré. Je continue de penser qu'Auvernier, parfaitement saine, récupérera deux malades dans cette fusion!"

L'UDC Walter Willener, membre du comité opposé à la fusion entre Auvernier, Bôle et Colombier, rencontrait mardi soir les directeurs des finances des trois villages. Objectif: interroger Bôle et Colombier sur leurs intentions pour améliorer leur portefeuille avant l'entrée dans la commune fusionnée de Milvignes.

Car sans de sérieuses garanties, ce comité d'opposants perchettes menace de lancer une initiative communale demandant que la fusion n'entre pas en vigueur en 2013, alors même que le peuple s'était prononcé pour la naissance de Milvignes en novembre 2011 (notre édition d'hier). Son principal argument: "Le peuple s'est prononcé en se basant sur de faux chiffres. On nous avait caché que Colombier aurait un budget 2012 déficitaire...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias