Réservé aux abonnés

Menacé, le Buskers cherche du soutien

Une association s’est créée afin de chercher des fonds pour le festival de musique de rue, dont la survie est menacée après deux éditions financièrement catastrophiques.
16 juin 2016, 00:46
Premier soir du Buskers

Les freres Forsini



Neuchatel, le 11.08.2015

Photo : Lucas Vuitel NEUCHATEL

«Avec deux mauvaises éditions, on est arrivé à la limite.» Le constat dressé par Mayven Grillon est clair: la pluie qui a copieusement arrosé le Buskers en 2014 et 2015 a mis financièrement en péril le festival de musique de rue de Neuchâtel, créé il y a 26 ans. C’est pourquoi une nouvelle association, les Amis du Buskers, vient de voir le jour. Son but: rassembler 30 000 francs en guise d’«assurance pluie» pour permettre à la manifestation de perdurer.

«Ce n’est pas parce qu’un festival est gratuit qu’il ne coûte rien», précise Estelle Binggeli, qui comm...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois