Livre de conte né de la peur

30 mars 2008, 12:00

Le temps qui passe effraie Violaine Roeschli, résidente du centre de réadaptation psychique (CRP) de la Maison de santé de Préfargier. Elève d'un cours d'informatique au sein des ateliers protégés Astelle, elle a bâti un conte pour enfants sur la base de cette angoisse existentielle qui la taraude. «Belle façon de transcender cette peur!», commente Cédric Zanini, responsable socioprofessionnel du CRP.

«Toute l'équipe des élèves de l'atelier d'informatique l'a aidée à mettre au monde «Jaesch et le temps qui passe». Moralité de la petite histoire peinte à l'aquarelle: «qui sème le vent, récolte la tempête.»

«Dans un premier temps nous avions relié le conte avec nos petits moyens. Puis nous avons demandé à la direction l'autorisation de le faire publier par une vraie maison d'édition», raconte Cédric Zanini. «Nous avions donc pris contact avec un grand nombre de maisons d'édition en Suisse et en France. Ce qui n'avait rien donné. Nous avons gardé courage et persévéré.»

Les efforts ont payé, puisque, pour finir, les éditions Attinger se sont intéressées à l'ouvrage. Sorti de presse le 15 mars dernier, on peut se le fournir aussi bien à la librairie Payot qu'auprès des éditions Attinger ou encore du CRP. /sfr